Agréments provisoires : le ministre de la santé doit réparer ses erreurs

Agréments provisoires : le ministre de la santé doit réparer ses erreurs – UPO Fédération Ostéopathie (upo-federation-osteopathie.fr)



Les établissements de formation ayant perdu leur agrément ou fait l’objet d’une réduction de leur capacité d’accueil l’été dernier ont obtenu un agrément provisoire jusqu’au 31 août 2022. Ils avaient jusqu’au 31 janvier 2022 pour démontrer leur mise en conformité au regard de la réglementation en vigueur et obtenir ainsi une prolongation de leur agrément ou une capacité d’accueil plus importante.

La commission consultative nationale d’agrément (CCNA) a examiné les dossiers transmis à cette fin par les établissements au ministère de la santé et formulé ses avis.

Il appartient dorénavant au ministre de la santé de rendre publiques ses décisions, qu’il devra prendre sur la base des avis de la (CCNA). Il dispose ainsi d’une occasion de réparer ses erreurs de l’automne dernier.

L’Unité pour l’ostéopathie appelle dans un communiqué le ministre de la santé à se saisir de cette opportunité et de confirmer ainsi son attachement à la qualité de la formation en ostéopathie.



8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Interview Holistea de Patrick Basset ITW Patrick BASSET 4 -5.mp4 - pCloud

Valorisation de la formation en ostéopathie Président du SNOS. Chers Membres du SNOS, Chers Confrères, Chères Consoeurs, C'est avec beaucoup de plaisir que je vous prie de trouver ci-joint le document

Informations Pratiques